martin tripp tesla

Tesla réclame 167 millions de dollars pour espionnage industriel

On dit souvent que le crime ne paye pas mais visiblement il peut rapporter gros à la victime. Tesla réclame la coquette somme de 167 millions de dollars en dommages et intérêts à l’encontre de son ex employé Martin Tripp pour espionnage industriel.

L’affaire Tesla contre Martin Tripp

En juin 2018, Elon Musk envoi à l’ensemble des employés Tesla un mail les prévenant d’une « opération de sabotage massive et destructrice ». Martin Tripp, un technicien de processus, est pris en flagrant délit de sabotage et de piratage de donnés. Il aurait fait parvenir à un tiers des giga-octets de données. Ayant licencié l’employé et porté plainte pour sabotage, Tesla avait initialement demandé 1 million de dollars, somme revue significativement à la hausse suite au dernier rebondissement que connaît l’affaire.

La riposte de Martin Tripp

Cela dit l’ex-employé se défend et a au contraire fait une demande auprès de la SEC pour obtenir le statut de lanceur d’alerte. En effet Martin Tripp prétend que Tesla mettrait ses utilisateurs en danger et duperait ses investisseurs ce qui bien entendu n’a pas été prouvé jusqu’ici.

Suite à la somme astronomique demandée, l’avocat de ce dernier a déclaré : « Le prétendu montant des dommages réclamés par Tesla est lié à une supposée baisse du cours de l’action de Tesla en vertu des informations fournies par M. Tripp à la presse l’été dernier ».

L’affaire est loin d’être réglée puisqu’il apparait que ce ne soit au contraire que le début d’un bras de fer assez important. Cela dit entre cette affaire et la récente enquête du magazine Wired sur Tesla qui présente Elon Musk comme un accro au licenciement on peut dire que la firme a de gros efforts à fournir pour redorer son image.

Leave a Reply