Elon Musk sort la première Tesla 100 % autonome

Avec son prototype de véhicule 100 % autonome, Tesla semble en passe de réaliser une seconde prouesse technologique après son modèle réussi d’automobile électrique. Aux dires de son manager à Shanghai en juillet, l’objectif industriel annoncé il y a un an deviendra une réalité très bientôt.

Une version 100 % autonome de l’Autopilot

Les révélations d’Elon Musk via une vidéo diffusée à la conférence mondiale de l’intelligence artificielle de Shanghai confirment la volonté de Tesla d’occuper le leadership dans l’industrie automobile. En effet, selon le directeur général du groupe, une version plus aboutie de l’Autopilot devrait offrir la possibilité de circuler en voiture sans l’aide d’un conducteur.

Pour rappel, l’Autopilot est un dispositif d’assistance à la conduite autonome dont le constructeur a équipé ses modèles actuels. Il permet de piloter dans certaines situations de route sans utiliser le volant. Depuis un an, les ingénieurs de l’usine de Californie se sont attelés à améliorer le système en le dotant d’outils d’analyse basés sur l’intelligence artificielle.

Tesla bientôt en tête des constructeurs de voitures autonomes de stade 5 ?

« Je suis extrêmement confiant de l’atteinte du stade 5, lequel constitue en gros l’autonomie complète et je pense que cela devrait arriver très rapidement ». Ces propos d’Elon Musk le 9 juillet à Shanghai ont probablement créé un effet de surprise dans le rang des constructeurs concurrents de sa firme.

En effet, outre Tesla, la production d’un modèle automobile capable de rouler sans pilote représente un challenge pour d’autres enseignes, à l’instar de Waymo et Uber. Toutefois, ceux-ci n’ont encore fait aucune annonce médiatique pour l’heure, signe que leurs experts poursuivent les recherches.

Sur le marché des titres boursiers en tout cas, la marque s’est hissée en tête des fabricants automobiles internationaux d’après une évaluation faite en juillet 2020. Son capital équivaut désormais à plus de 250 milliards de dollars, loin devant celui du Nippon Toyota et de l’allemand Volkswagen.

Optimisme et patience

« Je reste persuadé que nous aurons les fonctionnalités de base pour une autonomie de niveau 5 cette année ». La déclaration du manager en chef de Tesla dans son message vidéo à Shanghai constitue certes une annonce prometteuse pour les passionnés de high-tech, toutefois, elle invite à s’armer de patience. En effet, d’après ses paroles, seuls les premiers fondements du système pilotage de stade 5 devraient être finalisés en 2020.

Par ailleurs, sur le plan administratif et juridique, l’aval des autorités compétentes s’avère indispensable pour la commercialisation de cette gamme de véhicules. Une chose est sûre : les essais des dernières versions du système de conduite Autopilot sont déjà lancés. Ils devraient permettre à terme d’attester la fiabilité des prototypes de l’industriel californien.

Leave a Reply