Tesla aligne les bons résultats

La crise du Covid-19 ne semble épargner aucun domaine de la vie économique. Pourtant la marque d'automobiles Tesla s'en sort très bien. En témoignent les bons résultats qu'elle enchaîne.

Que disent les chiffres ?

Le spécialiste de l'électrique haut de gamme vient d'aligner pour la quatrième fois de suite les meilleurs chiffres de la vente de véhicules. En effet, sa première livraison record de cette année a eu lieu à la fin du premier trimestre avec 25 000 voitures vendues. À la fin du second trimestre, cette vente a connu une autre hausse significative puisque ce sont à présent 90 891 voitures qui ont été cédées aux clients.

Les résultats financiers produits sont de loin meilleurs à ceux qu'avaient prédits les analystes. En effet, ils s'étaient arrêtés sur un chiffre d'affaires de 5,37 milliards de dollars. La marque de véhicules électriques va donc déjouer tous les pronostics en réalisant un chiffre d'affaires de 6,04 milliards de dollars. Même si cette somme est en dessous de celle obtenue par les caisses de Tesla l'année dernière (6,35 milliards), il faut reconnaître que le constructeur automobile a réalisé un bénéfice net égal à 104 millions de dollars.

Ces bons résultats ont d'ailleurs provoqué une hausse de l'action de Tesla qui coûte désormais 1 600 dollars. Si on prend en compte les évolutions depuis début 2020, cette action aura connu une hausse significative de 275 %.

Comment expliquer ces bons chiffres ?

La principale raison de ce bel alignement demeure l'envolée des ventes de véhicules en Chine. Plusieurs personnes ont préféré jeter leur dévolu sur le constructeur dont le siège se trouve en Californie. Il faut également mentionner la reprise anticipée des productions dans son usine américaine en mai. Ceci fait suite à la sortie d'Elon Musk qui avait choisi de ne pas respecter les mesures sanitaires prises par l'État de Californie.

Par ailleurs, Tesla est arrivée à compenser les coûts engendrés par la fermeture de certaines de ses usines en effectuant des licenciements. Avec une perte de plus de 400 millions de dollars l'année dernière, la marque ne compte plus refaire la même mauvaise expérience. Il faut aussi expliquer ces bonnes nouvelles par l'autre source de revenus tout inédite qui n'est sur aucun plan, reliée à la vente de voitures. Il s'agit de la cession de crédits CO2 à un autre constructeur automobile, Fiat-Chrysler. Il les rachète pour réduire son quota en Europe, puisque l'Union Européenne s'apprête à sanctionner les constructeurs qui commercialisent des voitures très polluantes.

Tesla n'entend d'ailleurs pas lâcher du leste, elle maintient son objectif de vente de 500 000 véhicules en 2020.

No Responses

  1. Pingback: Tesla aligne les bons résultats 27 octobre 2020

Leave a Reply