Tesla, disposée à partager ses technologies avec d’autres constructeurs

Tesla est un constructeur automobile qui s’investit dans la production de véhicule électrique. En la matière, son atout majeur demeure l’ensemble des technologies développées en interne. L’entreprise d'Elon Musk a d’ailleurs manifesté sa volonté de mettre sa chasse gardée à la disposition de la concurrence.

Tesla en bref

Tesla est une entreprise américaine dont le grand patron est l’éminent Elon Musk. Sous la directive de cet homme d’affaires aux multiples ambitions, le constructeur s’est érigé au sommet des producteurs de véhicules électriques. Cet accomplissement vient du fait qu’il est devenu dès 2019 le meilleur vendeur de voitures 100 % à propulsion électrique.

Cette remarquable prouesse devant les vétérans dans le secteur automobile comme Toyota, Mercedes, Volkswagen, etc. vient du fait de son avancée en matière de technologies. Cela semble lui valoir le respect de toute la concurrence. Fort de ce constat flagrant sur les performances et le savoir-faire technologiques lié à l’électrification complète des automobiles, Tesla est disposée à partager ses technologies.

Les enjeux au-delà d’une pure concurrence

Depuis sa création en 2003, la firme Tesla est impliquée dans la démocratisation du véhicule 100 % électrifié. Si son objectif n’a pas changé, c’est parce qu’elle est investie d’une mission qui est d’accélérer la transition mondiale vers des solutions de mobilité durable. Les nouvelles de 2019 en rapport à la croissance des ventes que connaît le constructeur ne suffisent pas pour atteindre le but.

L’entreprise américaine est consciente qu’il faut permettre l’accès de la concurrence à ses technologies pour obtenir des changements consommateurs. Ce faisant, elle est décidée à mettre à disposition des autres constructeurs de nombreuses ressources exploitées, notamment les licences de logiciels.

Outre cela, elle pourrait équiper les demandeurs de groupes motopropulseurs et de batteries. C’est ce qui peut être déduit du tweet du PDG Elon Musk. Ceux qui désirent rattraper leur retard sur Tesla ou se relancer dans la construction d’automobile électrique et de pilotage autonome n’ont plus d’excuses. Cela dit, tout dépendra des conditions imposées par l’offreur.

Une chose est certaine, les brassages technologiques dans l’industrie automobile ont toujours existé et ont contribué à l'avancée des recherches et la science.

Les autres ambitions de Tesla

Cette volonté manifestée par le géant de l’électrification des voitures est peut-être la résultante d’une carence technologique. En effet, Tesla est à pied d’œuvre sur plusieurs fronts, dont le projet «Palladium».

Ce dernier semble être un renouveau de grande envergure des lignes de production S et X qui pourraient être dotées des ressources de nouvelle génération. Cela pourrait expliquer les raisons qui motivent la démocratisation des technologies mentionnées. Tesla serait-elle dans une démarche de libérer ces anciennes technologies ? Les jours à venir en diront davantage.

Leave a Reply