Tesla s’ouvre à la fourniture de licences de batteries et de logiciels

Leader incontesté dans la production de voitures électriques en ce moment, Elon Musk, PDG de Tesla Inc., fait une annonce aussi surprenante qu’intéressante sur Twitter. Il propose de fournir des licences de logiciel et de batteries à la concurrence.

Une drôle d’aide à la concurrence

Dans un tweet datant du 28 juillet dernier, le magnat de l’industrie automobile Elon Musk annonce de façon officielle que sa société était désormais disposée à fournir des licences et des batteries aux entreprises concurrentes. Il propose également mettre à leur disposition des groupes motopropulseurs électriques. Le but selon ses dires serait d’accélérer la transition vers les énergies durables et non pas d’écraser la concurrence. Son annonce survient quelques semaines après que de nombreux constructeurs automobiles aient reconnu être en retard de quelques années comparée à Tesla.

Que faut-il alors voir dans cette proposition aussi louche qu’aguicheuse ? Une volonté du PDG de Tesla d’asseoir son contrôle sur la production de véhicules électriques ? Ou serait-ce simplement un nouveau moyen d’augmenter les finances de l’entreprise et par-là de faire grimper de cours de ses actions ? Une chose est certaine, peu importe les raisons qui motivent une telle décision, la production et la vente de batteries par Tesla serait pour la société un véritable avantage sur les autres constructeurs automobiles.

L’intérêt est-il vraiment environnemental ?

Que ce soit du côté des consommateurs ou des producteurs, beaucoup de personnes s’interrogent sur les réels intérêts d’Elon Musk.

Il y a quelques années déjà, le PDG de Tesla Inc. annonçait que son entreprise offrirait à la concurrence la possibilité de faire usage de ses brevets, afin d'accroître leur production de véhicules électriques. Notons également que jusqu’à une période très récente, et ce, dans le cadre d’accords de partenariats distincts, Tesla avait fourni des batteries aux constructeurs automobiles Mercedes et Toyota. Les deux constructeurs étant à l’époque des actionnaires du groupe Tesla.

Au-delà, l’expert en batteries Park Chul-wan fait remarquer que l’aboutissement de la stratégie de Tesla ne ferait qu’augmenter la dépendance des constructeurs de véhicules électriques à l’égard de la société. Ce qui pourrait se révéler être nuisible aux fabricants de voitures électriques qui devraient disposer chacune de leurs plateformes personnelles de production de batteries.

Vu de la sorte, l’intérêt d’Elon Musk serait plus de contrôler la concurrence et de dominer entièrement le marché plutôt que de préserver la planète. Toutefois, Tesla semble vouloir aider tous ceux qui voudront bien de son aide. Reste à voir si les fabricants saisiront cette main tendue par Elon Musk.

Leave a Reply