tesla semi

Tesla Semi : les détails du poids-lourd électrique autonome

Après de multiples reports de présentation du produit, le camion 100 % électrique autonome aux lignes futuristes, tant promis par Elon Musk, a enfin été dévoilé. Autonomie, performances, fonctionnalités, on vous détaille tout sur ce Tesla Semi.

Cocorico.

C’est par un show à l’américaine, une chanson en français et un « bonjour » que la présentation du Tesla Semi a commencé. Un clin d’œil au français responsable du projet du Semi, Jérôme Guillen. Débauché de chez Daimler en 2010, il avait notamment travaillé auparavant chez McKinsey.

Autonomie et Performances

Si l’électrique pouvait rebuter les transporteurs craignant une autonomie trop faible, le Tesla Semi pourrait avoir de quoi leur faire changer d’avis.

Bien que la capacité des batteries du Semi n’a pas été dévoilée, le constructeur a tout de même donné quelques chiffres concernant son autonomie : le poids-lourd électrique pourra, à sa charge maximale de 36 tonnes, parcourir jusqu’à 800 km avec un 0 à 100 km/h en 20 secondes. A vide, c’est en seulement 5 secondes.

Loin des gros poids-lourds diesel, capables de rouler plus de 1000 km, l’autonomie annoncée par Tesla s’avère amplement suffisante pour réaliser du transport à l’échelon régional voire inter-régional.

Selon Tesla, les économies de carburant liées à l’exploitation d’un Semi sur un an s’élèvent à 200 000 dollars (170 000 euros).

Le patron du groupe californien a par ailleurs annoncé une garantie de 1,6 millions de kilomètres sur l’ensemble de la chaîne de traction.

Conduite autonome

Qui dit Tesla, dit aussi conduite autonome.

Un nouvel autopilot, spécialement développé pour ce véhicule, a été présenté.

Doté d’une fonction “platooning” (rouler en convoi), il permet de faire rouler et maintenir dans une seule voie des véhicules sans conducteur avec à la tête un véhicule “maître” conduit par un chauffeur.

L’avantage, qui ne fera sans doute pas plaisir aux syndicats des chauffeurs routiers, une économie de personnels, et donc de coûts pour les sociétés de transport de marchandises.

Environnement

La cabine place le conducteur au centre, offrant davantage d’espace et une meilleure visibilité sur la route. Un second siège rabattable permettra d’installer un deuxième passager. En revanche, pas de système de couchage prévu ce qui confirme que le Tesla Semi s’oriente davantage sur de « courtes distances ».

Elon Musk a également insisté sur la présence de vitres incassables, « Un petit détail qui a son importante pour les professionnels » a t’-il indiqué.

Nouveau système de charge

Elon Musk présenté un nouveau dispositif, baptisé “MegaCharger“, il s’agira d’une version plus puissante que les superchargeurs actuels.

L’objectif est de permettre aux camions de récupérer jusqu’à 640 km d’autonomie en seulement 30 minutes seulement.

Sortie

La production du Tesla Semi doit débuter en décembre 2019, mais l’information reste à prendre avec la plus grande prudence.

Précommandes

Les deux plus grandes chaînes de distribution du Canada et des USA, Loblaw et Walmart, ont annoncé avoir respectivement précommandé 25 et 15 Tesla Semi qui rejoindront leur flotte de plusieurs milliers de poids-lourds.

Revivez en vidéo la présentation du Tesla Semi :

 

 

3 Comments

  1. Pingback: L’accélération du Tesla Semi en vidéo 25 novembre 2017
  2. MENGUY Christian 26 novembre 2017
    • Le Rédac' 26 novembre 2017
      • MENGUY 27 novembre 2017

Leave a Reply